Chers amis avides de connaissances et d’anecdotes sympathiques à raconter au bureau, bonjour ou bonsoir. Sur Internet, l’espace temps n’est qu’illusion… Pour se reposer, en règle générale, beaucoup d’entre nous tirent profit du week-end, ce qui introduit parfaitement la question existentielle de la semaine : pourquoi le dimanche est-il un jour chômé ?

Dieu en a décidé ainsi…

Pour tout comprendre, je vous propose de revenir à l’époque où la Terre n’était qu’un astre morne et désert. La Genèse raconte que pendant six jours, Dieu a créé le jour et la nuit, les océans et les continents, la végétation, le soleil et la lune, ainsi que les animaux et les premiers humains qui s’y ennuyaient comme des rats morts. Oui, tout ça. Une fois son œuvre terminée, donc le 7e jour, le Créateur se repose et bénit cette journée. Il veut également en faire profiter les Hommes, leur offrir un moment spécial pendant lequel ils peuvent apprécier le travail effectué tout au long de la semaine et surtout remercier le Seigneur pour ses bienfaits. Pour Dieu, contrairement aux patrons d’usine, le repos est aussi essentiel que le travail. Ce répit hebdomadaire est donc institué « officiellement », puisqu’il figure parmi les 10 Commandements que Dieu dicte à Moïse au moment de l’Exode. Un commandement qui est d’ailleurs accompagné de conseils très précis et de rituels qui sacralisent ce moment et tous ceux qui le vivent.

Mais en ce temps-là, ce n’est pas pendant le dimanche que l’on se repose, mais à Chabbat, qui correspond à notre bon vieux samedi. Les premiers chrétiens respectent d’abord ce Chabbat, avant de changer leur jour de célébration majeure pour le dies dominicus, le « jour du Seigneur », qui commémore la résurrection de Jésus. Comme vous le savez, le Christ est mort un vendredi avant d’être ressuscité deux jours plus tard, un dimanche… Si le repos dominical souffrira dans l’Histoire des incursions laïques mais aussi et surtout de l’industrialisation massive sans flancher, il est aujourd’hui menacé, en témoignent les récentes joutes politiques dans l’Hexagone…