Si les politiques sont censés être des hommes sérieux et intelligents, parfois leurs déclarations font objet d’humour général, et pour cause ! Décryptage.

Les phrases hilarantes de l’année 2016

Les meilleures phrases des politiques de l’année 2015-2016 viennent d’être publiées par Press Club. L’édition 2016 du traditionnel Prix « Humour et Politique » met à l’honneur cette année Bruno Le Maire. L’ancien ministre de l’Agriculture et candidat aux élections de novembre, a déclaré lors d’une interview en Février dernier que « Mon intelligence est un obstacle », remarque qui lui a valu ce prix, octroyé par un jury composé de dix huit journalistes et humoristes qui choisissent la phrase la plus marrante de l’année.

Les « Hollanderies » du président sont également mises en avant cette année, spécialement la phrase où il sollicite les français en leur disant « Je demande aux Français de ne pas aller dans les zones à risques parce que c’est dangereux ». Très pragmatique, en effet, et tout aussi logique que lorsqu’il a déclaré « L’afflux des migrants est une situation exceptionnelle qui va durer ». Petit conseil non sollicité, réviser les idées et concepts liés à la durée du temps. Issu de l’ENA, vous dites?

Une connaissance profonde du business

Pourtant, Hollande n’est pas le seul à faire marrer le plus grand nombre, Fillon, ancien ministre de l’écologie avait déjà suscité de nombreuses réactions lorsqu’il avait annoncé ces propos ; « Avant de juger les propositions d’Emmanuel Macron, je vais attendre qu’elles soient abandonnées ». Alors là, rien à dire, si ce n’est qu’en enfin voilà un, qui sait comment marche le business politique. La statiscienne du gouvernement, Fleur Pellerin, avait fait preuve de son expertise numérique en déclarant qu’ »avec 5 % on finit Premier Ministre, avec 17 % on finit chez Habitat ». Très bien Fleur, continue comme ça, et t’inquiètes, tu y arriveras un jour (espérons)! Sarkozy lui, avait le regard vide et l’air plutôt paumé lorsqu’il a crié au vent « Passe-moi la salade, je t’envoie la rhubarbe ». Vraiment, il est fort Sarkozy quand il fait des métaphores végétales, un expert ! Michel Sapin ne vise pas très haut non plus lorsqu’il annonce qu’ « une croissance nulle conforte nos objectifs en matière de croissance ». Et bien, bon travail pour un Ministre de l’Economie ! C’est presque un visionnaire non ? Avec ce flot de propositions logiques, censées et intelligentes qui ne pourraient venir que de personnes sérieuses et bien formées pour représenter notre pays, on ne peut que tirer le chapeau pour leur dire « Bravo les champions » !