Si certaines personnes ont beaucoup de facilité à s’exprimer devant un auditoire, d’autres redoutent cependant la prise de parole en public. Pourtant, c’est l’une des compétences recherchées actuellement par les entreprises qui souhaitent s’appuyer sur le charisme de leurs collaborateurs pour communiquer.

Réunion, table ronde, présentation de rapport, conférence…, voici quelques astuces à mettre en application pour dompter votre appréhension et briller pendant votre prestation.

« L’inconnu est source d’angoisse » ; découvrez la scène avant le jour J!

Cela vous permettra de prendre vos marques et de vous éviter les désagréments de dernières minutes. Et cela est d’autant plus vrai lorsque vous êtes appelé à prendre la parole devant un public dans un nouvel environnement, car chaque endroit a ses propres caractéristiques et contraintes (taille de la salle, scène, dispositif technique…). Alors, plus vous en savez sur le lieu, mieux c’est pour vous.

Votre entrée en scène déterminera la suite de votre présentation ; soignez-la !

Faire une bonne impression lors de son entrée en scène ne sera que bénéfique pour la suite de sa présentation. Alors, présentez-vous sur la scène la tête haute, tout en prenant soin d’échanger quelques regards avec l’assemblée afin de capter son attention, le tout avec un léger sourire accroché aux lèvres. Normalement, cela devrait faire l’affaire !

Dans la même logique de prise de contact avec l’assemblée, il est aussi important de bien choisir les premiers mots de son discours. Si certains peuvent marquer les esprits dès le départ (de bon augure pour la suite), d’autres par contre vont démotiver l’auditoire tout de suite (la suite risque alors d’être compliquée). A vous donc de trouver des phrases accrocheuses à l’ouverture du discours pour faire une meilleure impression.

Pendant la présentation : tenez des propos fluides, éliminez les gestes parasites, soyez cohérent !

Quel que soit le sujet à aborder, il existe un moyen de le rendre dynamique et se faire chaleureusement applaudir à la fin de la présentation. Comme pour dire que c’est l’orateur qui rend un sujet ennuyant aux yeux de l’assemblée.

Par conséquent, pendant votre prise de parole, gardez en tête que l’usage d’un langage clair et cohérent, d’un vocabulaire dynamique, le tout prononcé avec un débit de parole parfaitement maîtrisé (silences, pauses) sublimera votre discours. Votre audience appréciera !

Evitez également les gestes dits ‘‘parasites’’ (bras croisés, les yeux au plafond, éviter le regard du public…), ils traduisent un certain manque de confiance en soi, de sécurité, donc de crédibilité.

Alors, prêt pour le prochain challenge ?